REMIXX Baden-Württemberg – un projet participatif par Violaine Lochu pour l’été 2018


Tout au long de l'année 2018, la Stiftung CCFA Karlsruhe invite des artistes à concevoir des projets sur mesure, impliquant différents partenaires à Karlsruhe. L'artiste performeuse Violaine Lochu propose une recherche autour de la notion des "femmes en littérature": proposant aux habitants de Karlsruhe de lui parler d'une héroïne littéraire qui les aurait marqués, l'artiste cherchera lors de sa résidence à interroger certains archétypes féminins tels la demoiselle en détresse, la femme fatale, l'épouse, la mère, la nourrice... Le projet se déclinant sous différentes formes - performance, vidéo, pièces sonores, édition - questionnera l’essence même de ces personnages récurrents, interrogera leur évidence fictionnelle familière pour en révéler la dose d’étrangeté et d’oppression sous-jacente.

Les formats issus de ces rencontres qui se dérouleront tout au long du printemps 2018, seront présentés lors du Literatursommer 2018. Venez, participez!

En avant-première, l'artiste décrit sa démarche et partage une esquisse du projet à venir:

De la mythologie grecque au roman moderne, en passant par la Bible, les romans courtois médiévaux, les contes, on retrouve dans la littérature des personnages féminins archétypaux, aux traits caractéristiques communs malgré leurs contextes historiques et culturels a priori éloignés. A quelques rares exceptions près, l’histoire littéraire est très largement dominée par les hommes (les choses ont commencé à évoluer timidement à partir du 19e siecle, jusqu’à la phase actuelle de rééquilibrage relatif).

Ceci explique sans doute en grande partie que les personnages féminins, de façon très générale et encore une fois à travers de nombreuses cultures, aient eu le plus souvent une valeur secondaire ou d’enjeu (soit comme «bien» à conquérir ou à reconquérir, soit comme «mal» à surmonter) pour le personnage masculin, le héros. C’est, par exemple, la cas de la figure de la demoiselle en détresse (Andromède, Ariane, Blanche-Neige…), de la sorcière (Circé, Morgane…), de la femme fatale (Hélène de Troie, Salammbo…). Le personnage féminin peut parfois être construit en miroir par rapport au modèle masculin — femme guerrière — ou renvoyer à des fonctions domestiques établies — la mère, l’épouse, la nourrice. Le projet Remixx se veut un espace de réflexion, de réinvention et de création autour de la notion d’archétype féminin dans la littérature.

Lors de rencontres organisées dans des bibliothèques, écoles, lycées, centres sociaux, à l’université... les habitant.e.s de Karlsruhe seront invité.e.s à lire ou raconter oralement, dans la langue de leur choix, un extrait d’un récit où apparait un personnage féminin qui les aurait marqué.e.s, aidé.e.s, effrayé.e.s, bouleversé.e.s, dérangé.e.s...

Voici un aperçu d'un des projets en cours de Violaine, SUPERFORMER(S), document vidéo tourné avec les habitants de Noisy-le-Sec, en région parisienne.